info_flash

Bonjour,

 

Suite au communiqué diffusé sur le site de la mairie le 04 avril 2016 sur la sécurité des Rue Lamendin et Basly, histoire de ne donner qu'une version positive de l'affaire,  je souhaite apporter quelques précisions.

Nous nous réjouissons que la municipalité se décide après deux ans et demi de mandat à réaliser "enfin" une réunion même si notre association (Collectif Arthur Lamendin) qui est à l'origine de cette constestation n'a pas été convié  !

Grâce aux deux radars pédagogiques de la Rue Lamendin et Basly que nous avions proposé le 22 mai 2014

( lien : http://vivreensemble62.canalblog.com/archives/2014/05/22/29925546.html),

ces radars ont permit de constater que certains automobilistes se sentaient pousser des ailes en roulant parfois à des vitesses supérieures à 100km/h, sur une route limité à 50km/h. Je rappelle qu'un véhicule lancé à 50km/h met 14 mètres à s'arrêter, à 90km/h il lui faut 45 mètres, sur une chaussé mouillée, la distance de freinage est multipliée par deux !

Je tiens également à préciser que nous n'avons jamais eu de communication avec la municipalité même après notre rencontre avec Monsieur le conseiller départemental suivi du courrier envoyé avec accusé de réception, nous n'avons pas eu de retour, nous savons seulement que le courrier est arrivé aux destinataires.

Sauf erreur de ma part, quels seront ces aménagements provisoires pour les rues Lamendin et Basly chiffré à 12 000€, que va t'on réaliser avec cette modique somme, des études de faisabilité ont été réalisé ?

Face à la hausse de 4.15% de la taxe du foncier bâti qui nous attend :

(article de la voix du nord : http://www.lavoixdunord.fr/region/pas-de-calais-une-hausse-de-4-15-de-l-imposition-des-ia29b0n3293257),

(il s'agit d'une route départementale), nous espérons que les travaux seront à la hauteur de la hausse !

En tant que bénévoles, nous avons toujours revendiqué notre sécurité et celle de nos enfants même avec les épreuves que nous avons traversées, je reprendrais cette expression qui se résume à dire que nous sommes " le pot de terre contre le pot de fer".

Je terminerai qu'au delà du respect, le vivre ensemble c'est de s'accepter, de communiquer malgré ses différences, sans se juger, ni se mépriser, elle doit être le ciment de toute démocratie.

On continuera à suivre le dossier !

 

Bien à vous.

 

Anwar OUAZZANI

 

I-Grande-10887-panneaux-pensez-a-nous-roulez-tout-doux-dessin-d